Découvrez la ville d’Avignon, la cité des Papes

L’histoire de la ville du Vaucluse

« Habemus papam » : « La cité des Papes » est son surnom : en effet, la papauté a pris place à Avignon pendant plus d’un siècle. Ce fut le siège du pontificat au XIVème siècle, au Palais des Papes, la plus grande construction gothique du Moyen-Âge. Il fut érigé sur le rocher des Doms, ce qui lui permet d’être plus en hauteur par rapport à la ville et ainsi la surveiller, au cas où si une petite brebis s’égare de son chemin vertueux. C’est également l’une des rares villes françaises à avoir gardé ses remparts, datant du XIVème siècle. Ils se trouvent au centre d’Avignon, font quatre kilomètres de long, avec sept portes principales et trente-neuf tours. Autant dire qu’il était impossible au Moyen-Âge de s’introduire dans la ville !

Que se passait-il dans le Palais des Papes ?

Pendant la Révolution Française, dans la nuit du 16 au 17 octobre 1791, a eu lieu les « massacres de la Glacière » au Palais des Papes. Cet événement relate la lutte entre les partisans et les adversaires de la réunion des États pontificaux entre Avignon et le Comtat Venaissin à la France. Une soixantaine de personnes furent tués et jetés dans la partie basse d’une tour du Palais. Chaque année depuis 1947 se déroule le festival d’Avignon. Le festival propose des arts de la rue et du théâtre qui se mettent en scène généralement dans la cour du Palais des Papes. Il existe même une « cuvée spéciale du Festival », créée par les vignerons du Vacqueyras, très bonne liqueur.

La culture d’Avignon

Qui n’a pas cherché le célèbre « pont d’Avignon » ? Il s’appelle en réalité le pont Saint-Bénézet. Comme le dit la chanson, dans sa première publication, on ne dansait pas dessus mais dessous le pont ! Des berges étaient aménagées car la largeur du pont ne permettait pas d’y danser, vu que les danses de l’époque demandaient énormément de place, entre la limite des corps, les robes voletant pendant une danse effrénée. La littérature autour d’Avignon est très présente. Pour donner quelques exemples, Rabelais amène le fils de Grandgousier à Avignon, ville qu’il connaissait pour avoir fait ses études à Montpellier. Six chapitres lui sont consacrés. Prosper Mérimée raconte dans Notes d’un voyage dans le Midi de la France la beauté de cette ville et notamment du Palais, qu’il inscrit en monument historique. Stendhal en parle aussi comme un retour aux sources. Par contre, Henri James, lui, n’a pas été conquis par cette ville, il en faut bien un ! Ne lui jetez pas des pierres.

Les logements avignonnais

Si vous cherchez à vous installer à Avignon, sachez qu’il y a de quoi faire. En effet, la ville recense plus de 49 000 logements sur sa commune pour 91000 habitants. Il y a des logements à prendre. La plupart des logements à Avignon sont des appartements (68%) et seulement 30% de maisons. Pour acquérir un appartement à Avignon, il faudra débourser pas moins de 1295 euros le mètre carré et jusqu’à 3600 euros pour le plus cher. Le prix moyen pour l’achat d’une maison est de 2250 euros par m2. En clair, il est relativement accessible de devenir propriétaire d’un bien à Avignon alors n’attendez plus pour venir faire un tour du côté du pont d’Avignon.